Lancement du prix estudiantin de traduction Etienne-Dolet 2021

Chères et chers collègues,
Chères étudiantes et chers étudiants,

nous avons le plaisir de vous annoncer la création du volet estudiantin du Grand Prix Étienne-Dolet de traduction de Sorbonne Université.

Le Grand Prix Étienne-Dolet de traduction de Sorbonne Université a été créé en 2017 par le Service culturel de Sorbonne Université pour récompenser une grande œuvre de traduction (prix de consécration). Il a été remis à Jean-Baptiste Para (2017), Mireille Gansel (2018), Marc de Launay (2019) et sera remis prochainement à Sylvie Durastanti (2020).

Le prix estudiantin, quant à lui, récompensera tous les ans à partir de l’année 2021 une traduction réalisée par un étudiant ou une étudiante de Sorbonne université dans le cadre de son cursus (niveaux M1, M2, doctorat…).
Des traductions de toutes les langues, anciennes et modernes, représentées dans les cursus de Sorbonne université, peuvent naturellement concourir.

L’enseignant-chercheur, avec l’accord de l’étudiant, fera parvenir au jury du Prix Étienne-Dolet le travail de traduction avec son texte source dont il dépose la candidature avant le 1er septembre 2021.
L’adresse d’envoi des candidatures est la suivante : https://inscriptions.sorbonne-universite.fr/lime25/index.php/631891?lang=fr

Le jury examinera les candidatures et se réunira à la fin de chaque année universitaire pour délibérer.
Cette année, le Prix Étienne-Dolet sera remis à distance mais en direct, sur Youtube le 31 mai 2021 à 18h.

Le Prix estudiantin est doté de 450 euros.

Pour plus d’informations sur le Prix : https://www.culture-sorbonne.fr/concours/prix-etiennedolet/

Bernard Banoun, président du Prix
Guillaume Métayer, secrétaire du Prix
Yann Migoubert, directeur des affaires culturelles

 Consignes générales sur les documents acceptés :

– un travail fait dans l’année universitaire en cours et, exceptionnellement cette année, un travail présenté en 2019-2020, peut être proposé, à la condition que l’étudiant soit encore inscrit à Sorbonne Université ;
– longueur du texte traduit proposé: entre 15000 et 25000 signes espaces comprises. Entre 100 et 150 vers pour la poésie.
– ajouter 2 pages en tout sur la présentation du texte et de l’auteur, les raisons du choix et les parti-pris de traduction. Références bibliographiques de l’original.
– insérer le texte-source
– ainsi qu’une déclaration sur l’honneur que la traduction a été faite par l’étudiant, jamais utilisée ailleurs même pas pour partie, qu’il s’agit d’un travail individuel, qui ne soit pas issu d’un séminaire ou atelier collectif de traduction.

Categories: Non classé