Chargement de la carte…

Date et horaires
mer. 29 novembre (19h30-21h30)

Lieu
Sorbonne - Amphithéâtre Michelet

Catégorie
Conférence

Le Séminaire de la Gazelle et le pôle conférence SPIV ont le plaisir de vous convier à un dialogue entre deux des plus grands grandes figures du monde intellectuel français:

JEAN-CLAUDE MILNER
Linguiste et philosophe, professeur émérite de l’université Paris VII – Diderot, directeur du collège international de philosophie de 1998 à 2001
et
MARCEL GAUCHET 
Philosophe et historien français, directeur d’études émérite à l’EHESS et rédacteur en chef de la revue Le Débat

Dans son fameux livre intitulé Le passé d’une illusion, François Furet annonçait sentencieux : « Nous voici condamnés à vivre dans le monde où nous vivons. » En écho aux thèses de « fin de l’Histoire », Furet prédisait ainsi l’extinction de la « croyance révolutionnaire ». Un constat partagé par Jean-Claude Milner, qui prend acte de cette extinction, « faute de croyants ».
Cette extinction de la « croyance révolutionnaire », Milner la fait intervenir le 11 septembre 2001 : subitement, la grille d’analyse révolutionnaire avait cessé d’être opérante. Nous avions changé d’époque. Le temps était venu de procéder à une relecture, sereine, de la Révolution et de ses concepts-clé, à commencer par celui de Terreur.
C’est au nom des atrocités de la Terreur que la contre-révolution thermidorienne s’était déployée. En 1995, François Furet disqualifiait « l’idée d’une autre société » au nom de la violence communiste, puisant son inspiration dans l’héritage jacobin.
La filiation entre Robespierre – Lénine et Mao est-elle aussi avérée que Furet le laissait penser ? Doit-on réévaluer la Terreur jacobine au regard des purges staliniennes et maoïstes ? Peut-on faire un lien entre les formes contemporaines de terrorisme et la Terreur révolutionnaire ?

Gratuit sur réservation obligatoire
Réservez
Organisé par Le Séminaire de la Gazelle et le pôle conférence SPIV
Crédit : DR