Biographies

Pierre Iselin, Direction

Professeur de littérature élisabéthaine à l’Université Paris-Sorbonne depuis 1995, Pierre Iselin est spécialisé dans les rapports entre musique, théâtre et société dans l’Angleterre des XVIème et XVIIème siècles. Il soutient en 1984 une thèse sur les références musicales présentes dans l’œuvre de William Shakespeare et est habilité dès 1991 à diriger des recherches portant sur les traités musicaux en Angleterre à la fin du XVIème siècle.

Parallèlement à ses études, il suit une scolarité musicale classique au CNR de Limoges à travers des cours de solfège, harmonie, piano et orgue, notamment avec Jean-Pierre Leguay. À la suite de divers stages et rencontres, il se spécialise dans la musique de la Renaissance et étudie le clavecin, la flûte à bec, la chalémie et la facture instrumentale.
Dès lors, il fonde en 1970 un ensemble de musique ancienne, l’Ensemble Polyphonique Guiraut de Borneilh, présent à l’occasion de nombreux festivals, concerts et animations jusqu’en 1976. Il donne notamment deux concerts lors du premier Festival de Musique Ancienne de Saintes en 1972.
Il réalise alors le premier enregistrement français des Lamentations de Jérémie de Thomas Tallis sur France Musique.

Pierre Iselin se familiarise ensuite avec le répertoire anglais, lors de sa scolarité à Trinity College à Dublin d’abord puis à l’occasion de séjours de recherche à Oxford et à Cambridge (Wolson College et King’s College) où il chante notamment sous la direction de Roger Butt.

C’est à l’issue d’un séjour de recherche à Stratford-upon-Avon avec les étudiants de son séminaire « Shakespeare et son temps », que Pierre Iselin fonde les Sorbonne Scholars en 1998. Alors qu’il étudie la viole de gambe avec Jean-Louis Charbonnier puis Elisabeth Matiffa, il constitue un consort de violes au sein des Sorbonne Scholars, qui travaille de manière hebdomadaire tout comme le chœur.

Actuellement, Pierre Iselin étudie le hautbois baroque, en vue de constituer un ensemble d’instruments à anche qui abordera le répertoire des Waits (les musiciens du Guet dans les grandes villes anglaises), et celui plus récent des bandes de hautbois.

Pierre-Etienne NATAF, luth

Après avoir étudié la guitare avec Carel Harms, assistant et chargé de cours au C.N.S.M. de Paris, Pierre-Étienne Nataf obtient le certificat d’aptitude. Il s’intéresse alors aux instruments anciens et se forme au théorbe, au luth et à la guitare baroque en autodidacte et lors de stages (Barbaste, St Rémy-Les-Chevreuse, Le Falgoux, château de Goutelas…).

Il est cofondateur de l’ensemble Tirsi e Clori (ensemble vocal et instrumental de musique baroque) et joue régulièrement en association avec plusieurs ensembles tels que Le beau du monde, les Sorbonne Scholars, Fasuperla…

Jean Louchet

Jean Louchet, né en 1952, est scientifique de formation. Spécialiste d’imagerie numérique et d’optimisation stochastique, il a exercé son métier de chercheur et d’enseignant auprès du ministère de la Défense, de l’Université Pierre-et-Marie-Curie, de plusieurs écoles d’ingénieurs françaises ainsi qu’à l’étranger (University of Exeter en Grande-Bretagne, KTH à Stockholm, Universidad de Guanajuato au Mexique et actuellement à l’University College de Gand). En parallèle, il s’est formé au clavecin auprès de Georges Rabol puis d’Elisabeth Joyé et Maria-Lucia Barros. Après avoir créé et dirigé un ensemble vocal d’étudiants parisiens et monté de grandes oeuvres vocales de la Renaissance (Josquin des Prés, Roland de Lassus, William Byrd, Claude Lejeune, Schütz…) et baroques (Alessandro Scarlatti, Jomelli, Magnificat et Ténèbres de François Couperin), il s’est produit en continuo d’orchestre avec Jean-Pierre Wallez (festival de Paray-le-Monial), Florence Bellon et l’ensemble Cantus (cycle des Cantates de Bach), Ton Koopman et Peter De Groot (ensemble La Dauphine). Co-fondateur de l’ensemble de chambre les Resjouissances Baroques, on a pu l’entendre en solo ou en continuo dans divers festivals (Bach en Quercy, Palau-de-Cerdagne, Neuvicq-le-Château, Verteuil, Uriage, etc.), au clavecin et parfois à l’orgue. Avec les Sorbonne Scholars, il est alternativement chanteur et continuiste. Collectionneur et membre de la Galpin Society, il pratique la lutherie, depuis les recherches historiques jusqu’à la réalisation d’instruments, et est l’auteur d’un ouvrage technique sur la conception et les principes du cordage des instruments à clavier. Outre ses publications scientifiques, il a également écrit un guide et un ouvrage détaillé sur l’histoire et la technologie des appareils photographiques analogiques et numériques.

Anne Delafosse

Chanteuse, spécialisée en musique ancienne, diplômée du CNSM de Lyon, elle a été la toute première chanteuse de l’ensemble Doulce Mémoire, et chante depuis 20 ans avec Dominique Vellard au sein de l’ensemble Gilles Binchois. Elle se consacre à la mise en relation des répertoires de la chanson en ancien français du 12è au 17è siècle avec son ensemble “les Jardins de Courtoisie” et enseigne aujourd’hui au CNSM de Lyon.

Sous le charme de la sonorité de la viole de gambe, elle rêvait depuis longtemps de pouvoir aborder la pratique de cet instrument. Au sein des Scholars, ce rêve prend vie.

Comments are closed.