Poésie en Sorbonne est un recueil des poèmes des ateliers d’écriture poétique de l’UFR de langue française animés par Guillaume Métayer, enseignant à Paris-Sorbonne, traducteur et poète. Poésie en Sorbonne publie également les poèmes des lauréats du Concours international de poésie.

Les plages de mes pas premiers, Poésie en Sorbonne, volume 14, gravures par l'association Typographique, décembre 2018

Les concours de poésie 2016 et 2018

  • Béatrice Pedone, Diffractions
  • Andrea Thominot, Je suis né un jour de pluie
  • Oriane Bonotaux, René Lalique
  • Juliette Douillet, Quelle couleur pour ton ennui
  • Eric Debacq, lettre à un ami berlinois
  • Mathilde Bernardot, Licence
  • Abdelkrim Moussaoui, Harpe poétique
  • Sylvio Cast, Vinaigrette
  • Jean-Baptiste Gauzi, Auto-route
  • Stéphanie Morel, Vierzo subit texte
  • Ludovic Pannatier, Orage
  • Arvo Steinberg, Visions
  • Paule Dagenais, Je suis une maison close
  • Thomas Godard, 43° 26’25 / 4° 56’55 (Fos-sur-mer)
  • Pierre-François Lintingre, Accores
  • Fabien Bouvier, Moussa

Ateliers d’écriture 2016/2018

  • Auriane Delperie, Rêve causé par…
  • Léo Mesguich, Paris Pluviôse
  • Pierre-Noël Casanova, Miroirs, ce qu’essentiellement vous êtes…
  • Auriane Delperie, L’exigence communicationnelle
  • Lorely Sioule, Adjectif qualificatif et synonyme
  • Mathilde Lecornet, Non, mais, genre, et tout… quoi
  • Rose Solis, Préparatifs
  • Auriane Delperie, 22h08
  • Léo Mesguich, Les plages de mes pas premiers
  • Louis Viallet, Saynètes ou lard poétique
  • Jérémie Carpentier, Le froid
  • Alix Bancarel, Ce fut un fracas
  • Aristide Lacarrière, Zoé
  • Jérémie Carpentier, Un jour je vivrai
  • Jérémie Carpentier, C’était le temps de l’amour…
  • Jérémie Carpentier, Les vents s’en vont
  • Alexis Seferian, Depuis toujours
  • Jérémie Carpentier, Le train fantôme
  • Haïkus par Laurie Aubry-Infernoso, Alix Bancarel, MArtin Dubois, Mathilde Lecornet, Marine Lefèvre, Léo Mesguich, Zoé Ninat, Aurélie Pinna, Solène Planchais, Sixtine Rouvière
  • Aurélie Pinna, Elle a le matin difficile
  • Laurie Aubry-Infernoso, J’ai regardé par la fenêtre
  • Léo Mesguich, Une nuit les parapluies
  • Léo Mesguich, J’arrive à Corfou
  • Zoé Ninat, Une fleur rare comme un poème
  • Solène Planchais, Bonne nuit
Simple trace, Poésie en Sorbonne, volume 14, dessins de Sarah Makdad, avril 2016.

Les concours de poésie 2014 et 2015 7

  • Ariane Jousse, Le courage se rassemble
  • Christophe Barnabé, Non loin d’ici
  • Stéphanie Morel, Tu regardes l’horloge
  • Lionel Cahen, les 5 poches
  • Aymeric Le Guillou, Le Petit Rien
  • Vincent Zonca, Départs
  • Silvana Dunat, Le Flacon bleu
  • Stéphanie Morel, L’Arrivée
  • Laurent Malanda, L’Itinéraire du Bena Silu
  • Juliette Perrin-Chevreul, Aux lunatiques

Ateliers d’écriture 2014 et 2015

  • Camille Bresch, Le poète a le droit
  • Raphaël Durville, C’est tout ce qui s’enfuit
  • Allan Debatty, C’est un château de cartes
  • Juliette Perrin-Chevreul, C’est la menue monnaie
  • François Lacroix, C’était comme une chemise blanche
  • Allan Debatty, Poème en –us
  • Pasqualino Bellotta, Entre moi et toi
  • Benjamin Thiévent, Tu traces tout là-haut
  • Hanna Fiskesjö, Les vieilles pleureuses
  • Sarah Gkanem, Tiens-tu à un lieu
  • Valentin Prunier, Au loin venaient les hommes
  • Valentin Prunier, Tu venais comme un matin
  • Valentin Prunier, Qui de l’ombre ou de l’eau
  • Stéphanie Morel, Quand on aura oublié
  • Stéphanie Morel, Il y a l’attente
  • Camille Bresch, Un viol
  • Ondrej Macel, Il y a une fête
  • Allan Debatty, Vexillaire
  • Valentin Prunier, Il y avait l’eau brune
  • Juliette Perrin-Chevreul, Il y a l’apôtre et sa bouteille
  • Anthony Plana, Il y a mamie qui prend sa douche
  • Collectif, Gloses imaginaires
  • Allan Debatty, Syzygie
  • Lucas Veyne, Syzygie
  • Juliette Perrin-Chevreul, Syzygie
  • Raphaël Durville, Spicilège
  • Valentin Jeanneret, Spicilège
  • Allan Debatty, Spicilège
  • Juliette Perrin-Chevreul, Furole
  • Raphaël Durville, Éteule
  • Stéphanie Morel, J’imagine Orly un soir de semaine
  • Vincent Bescond, Je connais la solitude
  • Vincent Bescond, Tu avances à tâtons
Sanctuaire d'encre, Poésie en Sorbonne, volume 13, peintures de Lydia Hamiti, avril 2014
  • Héloïse Thomas, Kahlo
  • Pierre-François Lintingre, Nord
  • Mathilde Segonds, L’assiette
  • Laura Karrer, Du Molloy dans la démarche
  • Olga Belova, Un automne à Harlem
  • Paul de Boisbrunet, C’est tout ce qui fait songe
  • Hugo Maunoury, C’est la confiance de l’épreuve
  • Christophe Bellenger, C’est l’alphabet muet
  • Valentin Prunier, C’est tout ce que pourrait
  • Hugo Villarelle, C’est ce qui d’un murmure
  • Christophe Barnabé, Rentre tout de même
  • Héloïse Hervieux, Scène d’intérieur
  • Ariane Jousse, Sur quoi s’ouvrirait la fenêtre ?
  • Kelly Morckel, Dans la grange sombre et anguleuse
  • Christophe Barnabé, Dans un poème
  • Ariane Jousse, Dans un poème
  • Christophe Bellenger, Dans un poème
  • Christophe Barnabé, Calafate
  • Thomas Goguet, Miroir de haute mer apaisée
  • Héloïse Hervieux, Hâte-toi mon enfant
  • Christophe Barnabé, Au loin le vent fourbit sa serpe
  • Pauline Bourgain, Les défigurés mauves
  • Ariane Jousse, Suffisants dans l’abondance du jour
  • Ariane Jousse, Le livre d’heures
  • Macfarlane, Absence assassinant
  • Soph ie Nieder, L’avocat cède si facilement
  • Christophe Barnabé, Désormais la pulpe des fruits
  • Christophe Barnabé, Primrose Hill
  • Héloïse Hervieux, Moisson
  • Héloïse Hervieux, Une vigne est en moi déposée
  • Christophe Barnabé, Le cornet à dés
  • Thomas Goguet, par la faim et l’acharnement
  • Christophe Barnabé, Une femme seule
  • Ariane Jousse, J’ai longtemps cherché le ton juste
Juste le divin, Poésie en Sorbonne, volume 12, peintures de Katharina Jobst, avril 2013
  • Marc Durain, Éléments d’habitation du 93
  • Alexis Rosier, Midi
  • Nathalie De Biasi, Ostie (10 août 08)
  • Friederike Haerter, Une Ville allemande
  • Mohamed Walid Bouchakour, Le Bourdon
  • Olwen Brescault, Comme le poil du tapis
  • Maxence Amiel, Comme la porte qui ouvre
  • Alexis Rosier, Comme deux ombres
  • Xavier Marty, Parfois il arrive que les mains
  • Christelle Vuklisevic, Parfois il arrive
  • Charlotte Magné, Parfois il arrive que l’amour
  • Christelle Vuklisevic, Pour écrire un seul vers
  • Maxence Amiel, Pour écrire un seul vers
  • Christelle Vuklisevic, Il salue en passant
  • Alexis Rosier, Mes mains sont noires de sommeil
  • Xavier Marty, Dans le noir dans le soir sera sa mémoire
  • Alexis Rosier, Dans le noir dans le soir sera sa mémoire
  • Charlotte Magné, Dans le noir dans le soir sera sa mémoire
  • Christelle Vuklisevic, Le tapis de bain n’était pas bleu
  • Alexis Rosier, I Chandelle du chaos
  • Yumiko Nomura, S’il était grand
  • Alexis Rosier, Le soir s’allonge
  • Alessia Alberti, Rendez-vous
  • Maeva Mathon, Trajet
  • Christelle Vuklisevic, Glacière
  • Nathalie De Biasi, Sketch Crawl (13/3/12)
  • Maeva Mathon, Suis-je déjà allée sur cette île foraine ?
  • Patrick Strasser, Kindchenschema (Traits enfantins)
  • Sara Weiwoda, Menu à la carte !
  • Alexis Rosier, Vertige
  • Alexis Rosier, Amalgame
Ancres jetées, Poésie en Sorbonne, volumes 10 & 11, photographies de Chaya Fontana, mars 2012
  • Clément Charnier, La Destination
  • Juliette Picquier, Walden
  • Irène Gayraud, S’assombrit
  • Yann Ombrouck, Décharge
  • Sarah Delale, Personne
  • Thomas Morisset, Un Dimanche
  • Silvia Majerska, Main géante peur privée
  • Imen Gmar, Les Couleurs de la raison
  • Claire Schaffer, Page 34
  • Julien Ranson, Pour un art du bruit et de l’imaginable
  • Claire Schaffer, Miam
  • Thomas Fraisse, Le Dernier Insulaire
  • Maeva Mathon, Sous l’éveil, les images qui restent
  • Yann Ombrouck, Niveau zéro
  • Marie-Aurore Ahmad, Pot et oh
  • Charlotte Schmitt, Mobiles flottants dans l’air
  • Marine Coulloud, Rouge, blanc, vert, jaune
  • Marie-Aurore Ahmad, Il y a dans le ciel le repère des bergers
  • Julien Ranson, Il y a, sur le bord, une barque trouée par le gel
  • Yann Ombrouck, Il y a du Saint-Joseph quatre-vingt-seize
  • Thierry Fraysse, Écumes
  • Yasmine Gayssot, Recette du sonnet au chocolat
  • Marie-Aurore Ahmad, Pétale d’encre
  • Marie-Aurore Ahmad, Échappée
  • Maeva Mathon, Entre mes doigts, de la poussière jaune
  • Claire Schaffer, Le nounours de princesse Héloïse
  • Claire Schaffer, Et Dieu créa la femme
  • Laetitia Gaudenzi, Rastenbourg, nuit de Juin, crachin d’été
  • Pierre-Adrien Labilloy, Trop de rats sous les rues tenaient déjà Paris
  • Léonie Pascal, Rat louche
  • Auréanne Colineau, Je me disais aussi : vivre est autre chose
  • Yann Ombrouck, Ma sœur
  • Bénédicte Gattere, Je suis le sans-paupières
  • Pierre-Adrien Labilloy, Du ciel d’or liquide
  • Laetitia Gaudenzi, J’ai voulu sortir de la toile
  • Gabrielle Adam, Là où le sable invente ses écarts
  • Marianne Brousse, Tu me viens de mon père et tu viens de ma mère
  • Sarah Delale, Ma langue est vive comme l’eau de vie
  • Clément Charnier, De toutes façons, le froid s’infiltre
  • Sarah Delale, J’ai mis mon masque ce matin
  • Joanne Garneau, Nouvelle terre
  • Sarah Delale, J’habite haut des immeubles de verre
  • Soumaya Ferhati, Sarasvatî
  • Ricardo Cruz, Papaloapan
  • Louise-Hélène Belle, L’Isère
  • Clément Charnier, Le Fleuve loin
  • Auréanne Colineau, Pluie de Paris
  • Auréanne Colineau, La pluie est pâle et vide
  • Louise-Hélène Belle, La Pluie aveugle
  • Charlotte Schmitt, Coup de pédale, châssis grinçant
  • Maeva Mathon, À toute heure
  • Maeva Mathon, Parc Monceau, la rôde des voleurs
  • Valentine Durupt, Métro
  • Julitte Stioui, Rue
  • Julitte Stioui, Promenade diachronique
  • Julitte Stioui, Promenade synchronique
  • Julitte Stioui, Aporie
  • Valentine Durupt, Pays aux mille visages
  • Marie-Aurore Ahmad, Départ
  • Maeva Mathon, Cendres sur le sol
  • Marie-Aurore Ahmad, Avant la Toussaint
  • Claire Schaffer, Fleur élyséenne
  • Claire Schaffer, Bar tabac un jour de pluie
  • Claire Schaffer, À quelques pas d’ici
  • Yasmine Gayssot, Recette pour une promenade
  • Marine Coulloud, Le goût du miel en partant
  • Thomas Fraisse, Ailleurs
  • Sarah Delale, J’ai défait le pliage de la maison
  • Claire Schaffer, La Fenêtre
  • Joanne Garneau, Ma maison
  • Alice Provendier, Le monstre est assoupi dans un coin
  • Yann Ombrouck, Chambre ouverte
  • Clément Charnier, Poussant la porte
  • Orane Castaing, Le Guéridon
  • Audrey Giorgi, La Punaise
  • Orane Castaing, Discret dans les entrées
  • Auréanne Colineau, C’est l’été
  • Léonie Pascal, Fiat lux
  • Pierre-Adrien Labilloy, Au fond du jour
  • Jean-Baptiste Roig, Les Clous
  • Maeva Mathon, Je suis la fille d’un pantin
  • Maeva Mathon, Maison désertée, berceau d’oubli
  • Valentine Durupt, Sombrer
  • Marie-Aurore Ahmad, Toi, infranchissable
  • Marie-Aurore Ahmad, Genèses
  • Marie-Aurore Ahmad, Déchirure-s
  • Claire Schaffer, Le ciel est Claire
  • Claire Schaffer, Recette de mes parents
  • Yasmine Gayssot, C’est un orgue de carrousel
  • Léonie Pascal, Ne me regarde pas
  • Jean-Baptiste Roig, Par sa voix, elle reconnaît le chemin
  • Pierre-Adrien Labilloy, Portrait au chardon
Kimono et bikini, Poésie en Sorbonne, volume 9, collages de Julie Ramage, décembre 2009
Content 3
Le Métro n'est pas le train, Poésie en Sorbonne, volume 8, dessins d'Adrien Richard, mai 2009
  • Le Métro n’est pas le train

Le concours de poésie 2008

  • Le jour par les blessures (Lise Favard)
  • La ménagerie de silence (Bastian Schneider)
  • Surface (Lucie Doublet)
  • Poématique (Virginie Sauzon)
  • Il y a tant et temps / Et puis rien (Émilie Ora)
  • Saisons sans nom (Juliette Lormier)
  • L’opéra (Nicolas Jury)
  • Et si la peau (Laure Rousseau)
  • De l’eau (Chloé Degois)

L’atelier d’écriture poétique 2007-2008

  • Ta chevelure flamboyante… (Alice Carrier)
  • Au vent (Marcela Trifu)
  • Traces (Marcela Trifu)
  • Repos… (Isabelle Soual)
  • Je me suis réveillée lourde… (Anna Ayanoglou)
  • La lune… (Alice Carrier)
  • Calligramme (Lio Ohnona)
  • Mémoire 0.1 (Lio Ohnona)
  • Le Mort-né (Émilie Ora)
  • Je voudrais avoir compté… (Maëlle Nizery)
  • Tous les jours la rue sous les pieds… (Bastian Schneider)
  • Je voudrais chanter du silence… (Charles Bourdon)
  • Ce que j’écris… (David Bensaïd)
  • Tous les soirs la même douceur… (Isabelle Soual)
  • Je voudrais m’asseoir à côté de moi… (Léa Dominati)
  • Ce que je respire… (Riccardo Cavaliere)
  • Depuis son adolescence… (Daniel Assayag)
  • Couler la révolution… (David Bensaïd)
  • Les pensées crissaient… (Bastian Schneider)
  • La Fleur de gaz (Xavier Lemane)
  • Le Métro (Riccardo Cavaliere)
  • La feuille morte (Alice Carrier)
  • Le mieux serait de naître… (Alice Carrier)
  • Le mieux serait d’avoir un encrier… (David Bensaïd)
  • Quelquefois, lorsque les rues… (Maëlle Nizery)
  • Quelquefois lorsque le temps s’arrête… (Léa Dominati)
  • À bout de souffle (Bastian Schneider)
  • Ophélia (Bastian Schneider)
  • En aval du délire (Bastian Schneider)
  • L’autre ciel (Maëlle Nizery)
Le Jour qui fut aujourd’hui, Poésie en Sorbonne, volume 7, xylographies d’Annabelle Diaz, juin 2008
  • Le Jour qui fut aujourd’hui

Le concours de poésie 2007

  • Révolutions (Vincent Lambert)
  • Comme Dieu s’est reposé… (Blandine Douailler)
  • Train à ampoules (Allaert Lodewijk)
  • Il est un jour (Samuel Florin)
  • Ars Doloris (Stefania Pavelescu)
  • L’Écharde (Fatima Yassine)
  • Angoisse (Clara Fournillier)
  • C’était un jour… (Irina Mironenko Marenkova)
  • L’envers, du poème… (Maha Ben Abdeladhim)
  • Mausolée Supervielle (Arthur Haushalter)

L’atelier d’écriture poétique 2006-2007

  • Ton sommeil (Sophie Béasse)
  • Pensées (Chariklia Mertsiotaki)
  • Veille de Nuit (Alex Ensor)
  • Sur la ligne de départ… (Sophie Béasse)
  • Attention Attention… (Guillaume Gaudreau)
  • On part vers le bout de l’existence… (Ivan Salazar)
  • Mots-vagues (Patrice Coudray)
  • Les mots ne connaissent pas… (Blandine Douailler)
  • Vois ces visages… (Lise Favard)
  • J’ai vu l’ombre osciller… (Valérie Simon)
  • J’ai vu des gens porter… (Stefania Pavelescu)
  • Lorsque le ciel… (Blandine Douailler)
  • Morsures faites au soleil… (Patrice Coudray)
  • Les larmes tombent… (Vanessa Sauvage)
  • Jaune impressions (Patrice Coudray)
  • Quel est le chef de chantier… (Blandine Douailler)
  • Même sans toi… (Blandine Douailler)
  • La poussière laisse les siècles… (Nellie Chappe)
  • Ne parle pas… (Lise Favard)
  • Je te regarde, mon frère… (Ivan Salazar)
  • Rien d’autre n’existe… (Lise Favard)
  • Mis le musée de mes habitudes… (Patrice Coudray)
  • Écoute, là, où se trouve le silence… (Ivan Salazar)

Ce lieu où l’éclair s’éternise, Poésie en Sorbonne, volume 6, photographies de Yann-Baptiste Seweryn, décembre 2006
  • Triomphe du chiffre six…

Le concours de poésie 2006

  • Ailleurs (Perrine Ablain)
  • Cinéma de l’aventure (Maha Ben Abdeladhim)
  • Les astres roulent le silence… (Grzegorz Pawlak)
  • L’autre – celui qui, si proche… (Christopher Bouix)
  • Cris (Vincent Piednoir)
  • Bretagne urbaine (Nathalie Viala)
  • Rupture d’horizon (Alexis Villain)

L’atelier d’écriture poétique 2005-2006

  • Pour un art poétique (Perrine Ablain)
  • La nuit s’endort… (Cécile Bondy)
  • Quelqu’un traverse la porte… (Perrine Ablain)
  • Neuf heures. La lumière change de rive… (Perrine Ablain)
  • Il arrive que pour soi / l’on crée des mots… (Ketrin Leka)
  • Il pleut. / Le ciel est rouge… (Sarah Berrehou)
  • Pluie sur la nuit / Pluie sur le froid… (Perrine Ablain)
  • Cascade et rafales (Cécile Bondy)
  • Métronome (Flore Granboulan)
  • Plume et le médecin (Tiphaine Le Gall)
  • La statue de Plume (Perrine Ablain)
  • Plume au cinéma (Sarah Berrehou)
  • Une indigestion de Plume (Marthe Poussin)
  • Dans ma tête résonne l’angoisse du silence… (Perrine Ablain)
  • Des gants posés sur le meuble… (Ketrin Leka)
  • Bouquet séché (Cécile Bondy)
  • Nature morte (Perrine Ablain)
  • En regardant une toile de Kandinsky (Perrine Ablain)
  • En regardant une gravure de Bastugi (Marthe Poussin)
  • En regardant une reproduction de colonnes romaines en ruines (Cécile Bondy)
  • En regardant un dessin de Hugo (Sarah Berrehou)
  • En regardant un autoportrait de Botero (Silvia Otero Arès)
  • …Cauda libre… (Perrine Ablain)
  • L’Énigme au visage (Lise Favard)
  • La vie nous est donnée par un / ÉCLAT… (Silvia Otero Arès)
  • Éclats de soleil et de bouteille (Elsa Rouvière)
  • L’Automne ou les signes du pays des morts (Chariklia Mertsiotaki)
  • Le regard du soldat solitaire (Chariklia Mertsiotaki)
  • Il y a des taches d’encre… (Sandra Peccenini)
  • Il y a trop de rayures… (Karine Forsans)
  • Écrire (Elsa Rouvière)
  • Poésie morceaux de verre… (Lise Favard)
  • Imaginaire de la définition (Elsa Rouvière)
  • Contre les piles du pont… (Elsa Rouvière)
  • Les rires d’enfants bronzés… (Silvia Otero Arès)
  • Ce midi… (Chariklia Mertsiotaki)
  • Le bitume dévoré de regards… (Lise Favard)
Soudain parcs et fleurs, Poésie en Sorbonne, volume 5, compositions florales d’Anne Dusseau, janvier 2006
  • Des choses qui font battre le coeur…

Le concours de poésie 2005

  • Sous le signe… (Cathia Chabre)
  • Entre chien et loup (Nathalie Perrier)
  • Terre d’ici (Nicholas Giguere)
  • Arrêt de bus (Maha Ben Abdeladhim)
  • Ciel blanc, ciel bleu… (Ghislaine Duhauvelle)
  • Le Clos (Amélie Perrier)
  • Lun’air (Laure Rousseau)
  • Courant d’air (Mona-Lise Lanfant)

L’atelier d’écriture poétique 2004-2005

  • Et s’il n’y avait qu’eux… (Cathia Chabre)
  • L’insomnie allume sa lampe : Je saisis ma plume…(Sandra Partouche)
  • J’ai pris ta nuit pour lumière / Tes doutes pour Église (Ameline van Gaver)
  • J’ai pris ta nuit pour lumière / Sur un îlot de toile (Lucinda Callier)
  • J’ai pris ta nuit pour lumière / J’ai dilué à ta source… (Morgane Kergoat)
  • J’ouvre la porte au vent (Cathia Chabre)
  • Le temps n’est pas un lit (Cathia Chabre)
  • Au fond du rêve… (Morgane Kergoat)
  • C’est une nuit d’été… (Violaine Gouzien)
  • Il ne reste plus rien… (Chantal Laine)
  • Nuage / Demain si proche… (Cathia Chabre)
  • La rivière sous les feuilles / Comme le bouquet… (Hélène Daveau)
  • L’ombre d’un grand oiseau… (Elsa Rouvière)
  • La rivière sous les feuilles / Le saule pleure ses sanglots… (Typhaine Le Floch)
  • Je sais pourquoi là-bas… (Émilie Bidet)
  • a (Hélène Daveau)
  • B (Delphine Marot)
  • F, f (Irène Gayraud)
  • Q, Q , q (Elsa Rouvière)
  • W, w (Elsa Rouvière)
  • Z (Delphine Marot)
  • Le Coffre (Cathia Chabre)
  • Le verre (Morgane Kergoat)
  • Le Miroir (Chantal Laine)
  • La Plume (Cathia Chabre)
  • Espace propre (Clara Fournillier)
  • Maxi Môme (Delphine Marot)
  • Autoportrait aux influences (Irène Gayraud)
  • Des paupières lourdes… (Julie Boissier Lainé)
  • Autoportrait distancié (Nathalie Viala)
  • (Cathia Chabre)
  • Jardin des plantes (Clara Fournillier)
  • Rue Victor Cousin (Clara Fournillier)
  • Chelles – Gournay. Terminus (Delphine Marot)
  • Dédale d’un bout d’Ardèche… (Jeanne Gaullier)
  • Vieille Barcelone (Irène Gayraud)
  • Le soleil se lève derrière la vitre… (Laëtitia Tessier)
  • « Si tu peux le lire… (Nathalie Viala)
  • J’aime te voir perdue… (Delphine Marot)
  • Bain de forêt… (Elsa Rouvière)
  • Le blé qui élève ma nuit… (Jean-Luc Fatello)
  • L’eau froisse le silence… (Morgane Kergoat)
  • À l’abandon d’un pont de pierre… (Chantal Laine)
  • Gris de cendre… (Emmanuelle Polimeni)
  • Les lignes effacées par le temps… (Delphine Marot)
  • Voir la corne passer trop près… (Elsa Rouvière)
  • Un tiroir qui claque… (Hélène Daveau)
  • Palpitations (Irène Gayraud)
Le Zénith insomniaque, Poésie en Sorbonne, volume 4, encres de Min Jun Park, mai 2005
  • Il y a

Le concours  de poésie 2004

  • Oblivion (Édith Vanel)
  • Équateur (Marie-Hortense Lacroix)
  • Et le rossignol … Ah ! (Romain Lecler)
  • La pâleur de tes joues… (Caroline Harem)
  • Encre de sucre (Suzanne El Lackany)
  • Ombre (Antoine Brochard)
  • Proche d’un lointain (Laure Rousseau)
  • Être (Marie-Laure Sara)
  • Nature urbaine (Lucie Charra)
  • Une photo sur la table… (Géraldine Doutriaux)
  • Art poétique (François-Xavier Guyomard)
  • Poème (Michaël Angelmi)
  • A trois heures de l’après-midi, mon café atemporel (Francesco Baroni)

L’atelier d’écriture poétique 2003-2004

  • Pour fendre la nuit… (Laure Rousseau)
  • Écrire (Alena Zemlickova)
  • Iyl a   la vie… (Virginie Moulin)
  • Iyl a   du vent… (Alena Zemlickova)
  • Iyl a   l’assiette … (Charlotte Walckenaer)
  • Arbres effeuillés … (Virginie Moulin)
  • Plusencore que la neige… (Delphine David)
  • Avant le printemps… (Léopold Romain)
  • L’aurorea parlé… (Laure Rousseau)
  • Le frémissement … (Virginie Tahar)
  • Au cœur d’un arbre… (Alena Zemlickova)
  • Le cintre caresse …(Laure Rousseau)
  • Ila une forme différente … (Linda Blois)
  • Un cintre est courbe… (Alexis Sainte-Marie)
  • Auparavant valet de nuit… (Alena Zemlickova)
  • Le cintre fait partie…(Léopold  Romain)
  • Le cintre (Virginie Tabar)
  • Lille – Uzès… (Mathilde Sobottke)
  • Entre cinq couleurs … (Ruth Weismann)
  • Mesuis-tu… (Charlotte Walckenaer)
  • Je suis un simple pêcheur (Alena Zemlickova)
  • Kinkajou (Aurélie Bourgeois)
  • Hémin, Hémine (François Desgens)
  • Les fourmis (Linda Blois)
  • Le tien est vieux… (Linda Blois)
  • Les mains (Alena Zemlickova)
  • Les pieds (Alena Zemlickova)
  • Entreprendre (Alena Zemlickova)
  • Éclats (Charlotte Walckenaer)
  • Départs (Ruth Weismann)
Paroles d’argile, Poésie en Sorbonne, volume 3, calques de Margherita Ratti, mai 2004

Poèmes primés du concours de poésie

  • De pièce en pièces (Simon DIARD)
  • Offrant – e (Déborah HEISSLER)
  • L’ombre / Cachée… (Alexis VILLAIN)
  • Celui qui est assis au bord de lui même… (Amélie PERRIER)

Poèmes présélectionnés du concours de poésie

  • Contre-rêve (Mathieu HILFIGER)
  • Voir Bruges… (Vincent DUCLOS)
  • Osmose (Brigitte TRUDEL)
  • La contemplation de la chair (Liminita URS)

Poèmes de l’Atelier d’écriture poétique

  • Il y a… (Marie D’HUMIÈRES)
  • Sur l’étagère il y a des visages… (Mariette ELISSECHE)
  • Dans les plis de tes lèvres… (David SILLANOLI)
  • La lune joue au cambrioleur… (Mariette ELISSECHE)
  • Le monde craque… (Marie D’HUMIÈRES)
  • Paris est si belle… (Estelle CAILLOT)
  • Ville (Maha Ben ABDELADHIM)
  • Le Marahadja (Clémentine QUÉROY)
  • G (David SILLANOLI)
  • Définitions imaginaires (travail collectif)
  • Sur quelques mots savants… (David SILLANOLI)
  • Jardin (Maha Ben ABDELADHIM)
  • Elle a quitté la table… (Augustin PILLET)
  • Quelqu’un a ôté la pierre… (Mathilde LIGIER)
  • la pierre, par quelqu’un, ôtée… (Augustin PILLET)
  • Quelqu’un a ôté la pierre (Mona-Lise LANFANT)
  • Fiche d’identité poétique (Augustin PILLET)
  • Le poète ne sait pas ce qu’il veut (Linda Maria BAROS)
  • Le poète : tentative d’identification… (Davide D’ASCANIO)
  • Orphée à la lumière (Augustin PILLET)
  • Orphée (Maha Ben ABDELADHIM)
  • Vie (Mona-Lise LANFANT)
  • Vie (Davide D’ASCANIO)
  • Vie (Maha Ben ABDELADHIM)
  • Tu tiens le cœur d’un chêne… (David SILLANOLI)
  • En boucles épaisses… (Augustin PILLET)
  • Au-delà de quoi il n’y a rien… (Alexis VILLAIN)
  • Chercher en ces lieux…(Alexis VILLAIN)
  • Elle la sœur et toi le puits… (Alexis VILLAIN)
Collines dorées, nuages fanés, Poésie en Sorbonne, volume 2, aquarelles d’Arnaud Demaegd, septembre 2002

Le concours de poésie 2002

  • Le train (Georges Abou-Hsab)
  • .. (Anne Lise Le Corre)
  • Petite seconde d’éternité (Chanèze Kamoun)
  • Quelques..  (Charles Decroix)
  • Les furies (Soledad Lida)
  • à la nage… (David Jauzion-Graverolles)
  • Sans fenêtres (MahaBen Abdeladhim)
  • La nuit, âpre, à tête de sanglier (Linda Maria Baros)
  • Et veiller malgré  tout sur le vide (Alexandre Prieux)
  • Litanies à Lumumba (Aymen Hacen)
  • Entracte (Sylviane Goraj)
  • Dans l’espace indicible (Jacques Favre)

L’atelier d’écriture poétique 2001-2002

  • L’alcool (Oksana Mizerak)
  • L’image du matin… (Oksana Mizerak)
  • Dans le parc (Hélène Papa)
  • La nuit (Hélène Papa)
  • Respiration (Achheb Loubna)
  • Peinture (Achheb Loubna)
  • Soir d’hiver… (Gabrielle Michel)
  • Se laisser bercer… (Gabrielle Michel)
  • Rayon (Corinne Dubois)
  • La nuit est la nuit (Klosterheim)
  • Une nuit (Nicolas Oltramare)
  • La nuit… (Mathieu Hilfiger)
  • Anamorphose … (Mathieu Hilftger)
  • Saturation du silence… (Blandine Baillard)
  • Lieu sans espace… (Blandine Baillard)
  • Retourner chez soi (Raoul Sébastien)
  • Malaucène (Raoul Sébastien)
  • Miroir (Jun Sawada)
  • Festival de Fesses (Jun Sawada)
Serments et possibles, Poésie en Sorbonne, volume 1, illustrations en cut-ups, janvier 2002

Concours 2001

  • Etoilé par la bague tentatrice (Nicolas Fleurier)
  • Tout, pas mbne une pelle de centre (Linda Maria Baros)
  • Le sable et la mer (Emmanuel Chehab)
  • immobile… (Kateri Lemmens)
  • Au plus bleu vers… (Sandrine Comut)
  • Dédale de l’art (Selim Amara)
  • Le cogito du poète (Fabrice Conrri)
  • Cheocrista (Chantal Cazaux)

Concours 2000

  • Polyphonies africaines (Fabrice Contri)
  • Apothéose de !’Oiseau-tonnerre (Marie-Hortense Lacroix)
  • Panorama (Antoine Philipps)
  • Sérail ami (Hugues Créange)

L’atelier  d’écriture poétique 2000-2001

Essais d’écriture automatique

  • La nuit volante… (Erica Julia)
  • Le jour a mis ses chaussettes noires… (Nathalie Labrousse)

Essais de poèmes sur une lettre

Les points sur les i (Charlotte von Essen)

  • Q (Nathalie Labrousse)
  • M (Mima Molli)
  • V(Tamo Inari)
  • Aime ! etc. (A.-M. Sola!)
  • Juvenalia (Giuseppe Saraceno)

Essai de poème sur un objet familier

  • Guitare dès le matin dansant… (Charlotte von Essen)

Essai de poème sur la nuit

  • L’ivresse et le cœur (Basrikaf)
  • La nuit (Buster Burk)
  • La nuit (Nathalie Labrousse)

Thrène du silence et de la nuit (Erica Julia)

  • La nuit est étoile… (Mima Molli)
  • Paris by night (Basrikaf)
  • L’avant-minuit (A.-M. Sola!)

Crédit photographique : Franck Lohyer