Antigone abyssinienne, cinétragédie d’après Sophocle

Chargement de la carte…

Date et horaire
lundi 23 mars 2020 (19h30)

Lieu
Campus Pierre et Marie Curie (Jussieu) - Amphithéâtre 25

Pièce

Antigone violemment jetée dans sa prison de roche prononce les vers inoubliables : Ma tombe, ma chambre d’hyménée, ma maison d’en bas… ses confidences adressées à ses trop chers défunts, frère, père, mère. Puis elle sombre dans un sommeil entrecoupé de rêves et de souvenirs, au cours desquels elle revit les scènes principales de sa vie selon Sophocle, dans un dialogue avec un écran où passent les portraits vidéo d’acteurs éthiopiens. Spectacle intense qui montre que la Méditerranée grecque archaïque se nourrit des eaux du Nil, non moins que des steppes indo-européennes. Antigone n’est-elle pas la petite-fille de Cadmos le phénicien ?

Avec F. Cavé-Radet. Mise en scène, images, voix et lyre Ph. Brunet. Montage des images S. Grandjean. Lumières E. Pelladeau. Spectacle créé au théâtre de la Condition des Soies, Avignon 2010.