Palmarès 2020

6 poèmes primés


Prix de la Présidence Sorbonne Université

John Wesley Delva

pour Mots crevés


Prix du Décanat de la Faculté des Lettres

Fantin BAILLEMONT

pour Le Verrou


Prix de l’U.F.R. de Langue française

Martin Raby

pour Glory Hole


Prix du Service Culturel

Juliette Cordier

pour Pli


Prix de la Francophonie

Stéphane Lambion

pour Stockholm


Prix de la revue Place de la Sorbonne

Astrid Maes

pour Là-haut

2 réactions sur “ Palmarès 2020 ”

  1. Vallée Réponse

    Victor Hugo, Ronsard etc doivent se retourner dans leur tombe ! Au demeurant, ni Hugo ni Ronsard n’étaient membres du jury.
    Si l’harmonie musicale – prime condition pour donner à s’éclore un frisson de beauté , grâce légère – est mise à l’exil, la forme d’un sentiment même précieux s’en trouve dégradée, au prétexte d’une pseudo impétuosité qui cache uniquement le rejet du labeur. Depuis des siècles, on apprend de ses prédécesseurs la technique formelle, religieusement presque et, si l’heure est au goût de la bravade puérile qui se veut « moderne » (?), il n’en demeure pas moins qu’on ne se dépasse pas si l’on a pas auparavant assimilé ce qu’on appelle au passé ( d’ailleurs Dante n’est pas « périmé »). Cette expression évoque notre siècle mais n’annonce pas de nef d’espérance, à mon jugement. Si la charge de la Beauté est acceptée relative, autant se joindre au cynisme égotique qui règne en renforçant la solitude des âmes. J’ai honte de nos productions ( œuvres ?) actuelles, dont le musée de Tokyo donne la part belle ( avant de refuser ce qui fut fait, je pense qu’il faut travailler soi-même à le comprendre : mais acquérir la grâce de Michel Ange demande du travail ; aujourd’hui il faut être vu ..) .
    Si le style n’est pas à l’honneur, les dès sont pipés d’avance.

    Pourquoi ne publieriez-vous pas une anthologie des plus mauvais poèmes reçus ? Je serais vivement intéressée !

    Quoiqu’il en soit, les poètes n’ont pas attendu les institutions pour continuer leur ouvrage, ni Gallois ni Baudelaire ni les anonymes ( car la beauté l’est aussi dans notre cœur à tous en un sens – la Bible , l’Illiade etc etc sont impersonnelles et donc d’autant plus touchantes !!)…

    Amen pour la science au bas de la chaire !

    Elise.

  2. Vallée Réponse

    Je vous remercie de l’attention que vous voudriez bien porter à ma remarque et vous adresse par souci de synthèse et de fair play ma réponse à l’avance :

    «  Votre perspicacité me laisse sans voix. Échec et mat sur la bonne voie ( car je fais aussi dans la veine actuelle – je ne sais pas combien rapporte la rédaction des catalogues d’art contemporain néanmoins – ). Dura lex sed lex ! ( je précise que ce dernier mot n’est pas de moi pour ne pas me faire inculper pour plagiat ) »

    Je vous remercie sincèrement pour la liberté d’affichage que vous voudrez bien octroyer à cette tribune, car nous sommes civilisés et il y en a pour tous les goûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *